Tous les mayas sont bons, Donald Westlake, Rivages/Noir

 Tous les mayas sont bons

Traduit par Nicolas Blondil

Présentation de l'éditeur

Un Américain installé dans le minuscule Etat du Bélize a acquis un terrain dans la jungle et y a édifié un aux temple maya avec la complicité des villageois locaux. Ces derniers fabriquent d'ailleurs pour lui des objets d'art "authentiques" qu'il s'agit de vendre à des clients (américains) crédules. Mais lorsque des acheteurs potentiels arrivent au Belize, hélas, leur venue coïncide avec celle d'une archéologue idéaliste et incorruptible. Il faut donc tout faire pour qu'ils ne se rencontrent pas. Faussaire, ce n'est pas un métier de tout repos.


Lire Westlake, c'est toujours l'assurance de passer un bon moment. Ce roman, daté de 1985 que Rivages/Noir réédite aujourd'hui, ne fait pas défaut. Kirby Galway, américain sans grande envergure, installé au Belize tente de monter une arnaque de grande ampleur : construire un faux temple maya et revendre tous les "faux"objets retrouvés. 

Bien sûr comme souvent avec Donald Westlake, tout ne va pas se dérouler comme prévu,  en partie à cause de son héros, un peu looser sur les bords, pas vraiment pro et qui voudrait être plus escroc qu'il ne l'est au fond de lui. A cela s'ajoutent des acheteurs hauts en couleurs, pas vraiment courageux non plus et qui rendent les situation cocasses. 

Westlake nous entraîne dans la jungle Bélizienne mais nous fait faire aussi connaissance avec les beaux paysages des Caraïbes. Kirby est un type sympa mais qui fréquente des types moins sympas. Il veut faire sa place mais franchement, en a t'il l'étoffe ? On se le demande. 

L'écriture de Westlake est très cinématographique et on s'imagine très bien les personnages évoluer dans cet imbroglio que créé Kirby : le couple homosexuel formé par Alan et Gerry, Lemuel, l'universitaire peureux, la fougueuse Valérie Greene et bien sûr Innocent et Vernon. Sans oublier les indiens. On rit, on frissonne parfois, on se languit de tourner les pages comme spectateur d'un bon film d'aventures. 

J'ai beaucoup aimé ce roman pour toutes ces raisons, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les chapitres sont courts, les dialogues truculents, les personnages bien fouillés, l'intrigue vraiment sympa et le paysage idyllique, le tout servi par une écriture talentueuse. 

Un livre parfait à emporter sur la plage cet été. 

Merci aux éditions Rivages/noir. 

Commentaires

Articles les plus consultés