mercredi 14 novembre 2018

La mère parfaite, Aimée Molloy, Editions Les Escales.


Un thriller électrisant – lorsqu'un enfant disparaît, les masques tombent au sein d'un paisible quartier de Brooklyn.
traduction : Emmanuelle Aronson

Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier son nouveau-né à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle et découvre que son fils a disparu, la soirée tourne au drame.
Dans un Brooklyn étouffant, alors que l'enquête piétine et que la police accumule les erreurs, Nell, Francie et Colette se lancent dans une course effrénée pour retrouver l'enfant.
Jusqu'à ce que les médias s'emparent de l'affaire et fassent de leurs vies, en apparence si parfaites, le centre de toutes les attentions...

En faisant exploser le vernis d'existences bien ordonnées, Aimee Molloy livre une critique grinçante des pressions subies par les mères dans notre société. un roman rare, à la fois captivant et pertinent.

Un best-seller du New York Times dès sa première semaine de parution.



Le bandeau rouge fait son effet mais place la barre haute. Avant même d'ouvrir ce roman, le lecteur s'attend donc à un livre choc ! 
J'ai ouvert ce livre avec curiosité. Entre ce bandeau qui me promet un beau moment et le quatrième de couverture, je suis partagé. 
Dès les premières pages, je me suis dit, mince. Qu'est-ce que c'est que ce livre de "mamans poussettes" ? Sans vouloir être méchant, bien sûr, ce n'est pas ma tasse de thé. Après trois enfants, je n'ai plus envie de parler de couches, de nuits hachées, d'allaitement, de poussettes, de biberons, d'accouchements... Du moins, je n'ai pas trop envie de monopoliser mes conversations sur ces sujets. Alors d'en faire mon livre de chevet, non merci. 
Donc, dans les premières pages, on fait connaissance avec ces mères de mai. Elles ont crée un forum, elles se rencontrent au parc, s'échangent des conseils, discutent langes, persuadées qu'elles ont accouché de la huitième merveille du monde qui deviendra (on n'en doute pas) un individu à haut potentiel. Evidemment. Ces femmes ont des difficultés à retourner bosser, pourtant certaines d'entre elles  ont de bonnes situations. 
On a donc tous les ingrédients pour que je m'ennuie. Ah oui, j'ai oublié de dire que déjà, quand Dexter était devenu papa, ça m'avait un peu gonflé. Même dans ma série préféré, on voyait des couches et des bébés !!! 
Et pourtant, la magie a opéré. Je me suis pris au jeu. J'ai littéralement dévoré ce livre. J'ai été pris au piège tendu par l'auteur. Car, elle fait preuve de beaucoup de subtilité. A travers des situations que tous les parents ont vécu un jour où l'autre, elle tisse son intrigue. Ses personnages, bien que sans intérêt de prime abord, sont plutôt complexes. On voudrait savoir d'où ils viennent, ce qu'ils ont fait, leurs blessures. 
Peu à peu, Aimée Molloy donne des indices. 
La disparition du bébé est le point de départ. Nell, Collette, Winnie, Francie. Toutes ces femmes aimeraient connaître la vérité. Mais des détails leur échappe. La vérité semble floue, loin. Elles ont toutes assisté à la soirée des mères de mai. Cependant, aucune n'a le même souvenir. 
L'enquête piétine, la police est débordée, incompétente. 

Le suspens va grandissant tout au long de ses pages. On a envie de connaître la vérité. Qu'est devenu le bébé ? Qui a osé le kidnapper en présence de la baby sitter ? 
Grâce à un vocabulaire précis, une construction élaborée, des chapitres relativement courts, des personnages bien travaillés, l'auteur nous livre un roman passionnant. 

Seul hic, je trouve que certains prénoms utilisés (surtout ceux des bébés) sont un peu ridicules. 

Pour conclure, je dirais que pour une fois, nous avons droit à un bandeau rouge qui présente bien le livre. La mère parfaite est un vrai bon thriller. Une très bonne surprise des éditions de l'Escale. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire