lundi 3 novembre 2014

Les proies du lac, Kate Watterson, Presses de la cité

Venu prendre quelques jours de vacances dans le Wisconsin pour se remettre de son divorce, Bryce Grantham fait la connaissance d’une jeune étudiante qu’il raccompagne chez elle. Mais le lendemain, il découvre des traces de sang au domicile de cette dernière, qui semble bel et bien avoir disparue. C’est la panique. D’autant qu’il s’agit de la quatrième disparition de ce genre en dix-huit mois… Tandis que la détective Ellie MacIntosh se lance aux trousses d’un serial killer potentiel, Bryce devient le suspect n°1. 
Un suspect contre qui les preuves ne cessent de s’accumuler. Quelques jours plus tard, Bryce retrouve le corps d’une précédente victime au bord d’un lac. Comble de malchance, culpabilité, complot ? Ce qui est certain, c’est que le temps ne joue pas en sa faveur... 

Kate Watterson a publié sous différents pseudonymes près d’une cinquantaine d’ouvrages, traduits dans le monde entier, et pour lesquels elle a reçu de nombreux prix. Les Proies du lac signe son incursion dans le genre policier.



Initialement attiré aussi bien par le titre du roman, son synopsis que la couverture du livre, c’est avec un énorme plaisir que j’ai parcouru les pages de ce thriller. Tout débute par la disparition de Melissa Simmons, jeune étudiante que Bryce Grantham a raccompagnée chez elle la veille. Devant se rendre au domicile de celle-ci le lendemain, Bryce trouve des traces de sang et alerte la police, il devient alors le suspect numéro 1 d’une série de disparition. Cela ne va pas en s’arrangeant quand, dans la foulée, il découvre le cadavre d’une autre victime, Bryce étant alors en pleine crise de conscience, avertir la police afin de signaler le corps découvert et aggraver ainsi son cas personnel ou alors ignorer complètement la chose… Il choisit d’être un "honnête citoyen" et devient plus que jamais le principal suspect pour les autorités, représentées dans le roman par la détective Ellie MacIntosh et son équipier Rick. 
Chaque chapitre débute par un paragraphe correspondant à l’action ou aux pensées du tueur, sa violence montant en puissance tout au long du roman. Ces quelques lignes initiales remettent souvent en cause notre jugement, ne sachant définitivement pas si l’on peut de fier de Bryce ou si celui-ci « joue avec nous » alors qu’il n’est rien d’autre que le tueur en série tant recherché. Seules les dernières pages du livre nous permettront de répondre à cette question. 
L’histoire est bien ficelée et intéressante, particulièrement grâce au duo Ellie/Bryce même si Rick n’est lui non plus pas en reste dans la dernière partie du roman. L’histoire est assez prenante, on ne peut s’empêcher de tourner les pages grâce à des personnages crédibles sans oublier un final qui est assez « excitant », le tout dans un décor du Wisconsin enneigé (que j’imagine assez proche du paysage vu dans la série américaine ‘’Fargo’’) qui explique en partie le titre du roman en version originale (« Frozen » = Gelé). 
Une lecture agréable, une bien belle surprise que ce livre de Kate Watterson, à découvrir et à suivre, si de nouvelles aventures de l’inspectrice Ellie MacIntosh devaient voir le jour…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire