vendredi 29 novembre 2013

Doctor Sleep, Stephen King, Albin Michel

Depuis Shining, le petit Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…



Difficile de passer à côté du nouveau roman de Stephen King dont la sortie coïncide avec sa venue en France et qui a été un moment exceptionnel que j'aurais bien aimé vivre. 
Doctor Sleep est une suite de Shining, un des classiques de la littérature d'épouvante, incontournable titre dans la biographie de King. 
Dans ses notes, l'auteur confie qu'on lui a souvent demandé ce que Danny, un des personnages centraux de Shining, était devenu. Ce livre lui trottait donc dans la tête depuis un moment. 
Doctor Sleep, c'est donc l'histoire de Danny quarante ans après ses mésaventures à l'Overlook hôtel. Il se déroule sur plusieurs années puisque le récit démarre peu après ces fameux événements. 
Même si ce roman peut se lire indépendamment, on ne peut en saisir toutes les subtilités et les références qu'en ayant lu Shining. Ces deux romans forment un "dytpique" solide. 
Danny a grandi, est devenu aide-soignant dans un hospice, a guéri de son alcoolisme et aide les patients à mourir grâce à son Don. 
Parallèlement Abra, une petite fille qui possède elle aussi le Don, tente d'entrer en communication avec Dan. Les années passant, elle va devoir apprivoiser tous les pouvoirs que ce Don lui offre. 
Parallèlement, les Noeuds Vrais forment une communauté nomade qui se nourrit des "vapeurs" des enfants ayant le Don. Ils parcourent le pays à travers de luxueux camping-cars et se font les plus discrets possible pour assurer leur survie. 
Un combat va donc les rapprocher jusqu'à un final dantesque. 
Excellemment construit, ce récit nous emmène loin dans l'univers fantastique de Stephen King qui frappe ici un grand coup après son formidable 22/11/63. 
A l'instar de bon nombre de ses livres, c'est la dimension ordinaire qui prend le dessus ainsi que les tourments de l'auteur et notamment le combat d'un homme contre l'alcoolisme qui fait des victimes collatérales. 
Doctor Sleep a d'ores et déjà été élu par le magazine Elle comme meilleur roman fantastique de l'année. Il est fort à parier que d'autres titres pourraient lui être décernés. En tout cas, il s'agit d'un roman exceptionnel. 
Disponible aux éditions Albin Michel

4 commentaires:

  1. J'ai enfin lu la suite de Shining...la taille du roman me faisait un peu peur à la base mais au final, ça se lit super vite. Un peu de mal dans les 200 premières pages du roman, je trouvais ça un peu lent, un peu de mal à rentrer dans l'histoire puis d'un coup, tout s'enchaîne, les premiers échanges Dan/Abra et c'est parti pour une très grande histoire. Très fort de la part du King de faire un livre qui sache susciter un intérêt crescendo au fil des pages.
    Même si lire "Shining" n'est pas une obligation, c'est un plus non négligeable, ça permet d'apprécier au mieux ce second volet et l'évolution du jeune Danny passé au rang d'adulte désormais.
    Passé un excellent moment de lecture, je ne peux que le conseiller!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Doctor Sleep est une davantage qu'une suite honorable. C'est un très bon bouquin avec de vrais bons personnages. L'intrigue est sympa. Mais avoir lu Shilling avant est un vrai "plus".

      Supprimer
  2. Pour ma part, j'ai plutôt apprécié la première partie du roman, où on découvre ce qu'est devenu Danny après une enfance si agitée. Ce versant là du récit m'a beaucoup émue. Par contre, j'ai été clairement moins enthousiaste pour l'histoire du Noeud Vrai, ça part un peu dans un WTF intersidéral, quand même. Sans parler des grosses ficelles concernant des ramifications familiales qui tombent comme un cheveu sur la soupe. Bref, pas le meilleur de King, pour moi. Heureusement, il s'est rattrapé depuis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire, c'est vrai que la partie avec le Noeud vrai est un peu déroutante. Pour ma part, j'ai bien aimé mais je comprends vos réserves.

      Supprimer