jeudi 19 juillet 2018

Moteur ! Pascal Louvrier, Editions Tohu Bohu


James Katenberg, scénariste autrefois adulé à Hollywood, attend Eden à sa sortie de prison. Séducteur désabusé et mélancolique, James poursuit en France, avec succès mais sans conviction, une carrière chaotique.
Une sombre histoire de came contraint James et Eden à retourner aux États-Unis, à quitter le ciel perclus de nuages de la vieille Europe pour le bleu presque transparent de l’Ouest américain. James retrouve son ranch, dans un coin paumé du désert de l’Arizona. Mais il retrouve aussi un passé qui le hante…
Pourquoi Robin Bakker, l’agent du FBI protège-t-il James ?
Pourquoi James déteste-t-il l’océan Pacifique ?
Et surtout, pourquoi sa mère, célèbre actrice d’Hollywood, s’est-elle suicidé ce 24 décembre 1962, alors qu’elle était enceinte de neuf mois ?
Toutes ses questions trouvent réponse dans la Vallée de la mort…
Avec Moteur!, Pascal Louvrier nous fait revivre l’âge d’or du cinéma d’Hollywood, entre Technicolor, voitures décapotables et acteurs de légende.


James, scénariste talentueux se morfond en France. Accompagné par Eden qui est folle amoureuse de lui, il décide de retourner aux Etats-Unis. Il veut retrouver l'immensité du désert, la tranquillité de son ranch, le ciel limpide et la possibilité de travailler sereinement, se lancer dans d'autres projets et tourner la page. Pourtant, plus que jamais et plus que n'importe où il va devoir se confronter à son passé. Beaucoup de questions sont en suspens tout au long du roman. Pourquoi est il suivi/protégé par le FBI ? Pourquoi sa mère s'est-elle suicidée alors qu'elle était enceinte ? 
Moteur ! tient autant à son intrigue qui se tisse peu à peu qu'à ses personnages. Je dois dire d'emblée que j'ai bien aimé ce roman pour ces deux aspects. Tout d'abord l'intrigue. L'auteur nous présente succinctement les deux personnages principaux. Le couple improbable James/Eden. Elle l'aime comme un fou, lui l'apprécie. Il ne veut pas dire qu'il l'aime mais on pressent qu'il a de l'affection pour elle. Il a trente ans de plus qu'elle. Elle a fait un séjour en prison, il l'a attendue, est venu la voir au parloir, l'héberge. Donc on peut effectivement penser qu'il éprouve quelques sentiments pour elle. 
Eden est nature, jolie, naïve et surtout très addict à la dope. De leur rencontre on ne sais pas grand-chose. Mais très vite, ils vont s'apprivoiser même si parfois, entre les deux, c'est conflictuel. Après un différend avec des trafiquants, James décide de rentrer aux States. Seul. Finalement, il acceptera qu'Eden le suive. 
Une nouvelle vie sous le soleil de l'Arizona. Eden prend ses marques tandis que James retrouve les siennes. Le trio qu'ils forment avec ..., en quelque sorte le gardien du ranch, fonctionne plutôt bien. Le vieil homme est attaché à James. Et c'est réciproque. 
Mais très vite James se renferme, tourne en rond, ressasse, pique des crises, boit plus que de raison. Il rencontre Bakker, le flic du FBI à plusieurs reprises. Il lui faut des réponses. Sa mère le hante. 
Ce roman se lit vraiment très bien. Les chapitres sont assez courts, l'écriture est fluide et agréable. Ce n'est pas véritablement un thriller même s'il en a l'air. C'est aussi l'occasion de découvrir le monde du cinéma, de Hollywood, des magouilles, de la célébrité. On fait des rencontres : le passage où James rencontre Marlon Brando est anthologique. Je crois que c'est le moment que j'ai préféré dans ce roman. Je revois l'immense Brando comme lorsqu'il joue Kurtz dans Apocalypse Now. Un grand homme, mystique, charismatique, énigmatique mais qui se détruit. Enorme. 
Puis, dans les dernières pages la vérité éclate. C'est bien fichu et passionnant. 
Un très bon roman à découvrir aux éditions Tohu Bohu que je remercie de m'avoir permis de lire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire