lundi 23 octobre 2017

La cible était française, Lee Child, éditions Calmann Lévy


WANTED: sniper d’élite
américain capable du pire
APPÂT: Jack Reacher

  
Émoi dans tous les services de sécurité du monde : un inconnu vient de tirer sur le président de la République française à Paris, et la balle est américaine. Le sniper a touché l’écran de protection à la distance phénoménale de 1 300 mètres. L’avertissement est clair : la prochaine fois, ce sera au G8 que ça se passera. Et Dieu sait combien il y aura de victimes.
Mais qui est ce tireur d’élite ? Seuls quatre hommes sont capables d’un tel exploit. L’un deux, John Kott, est un Américain que Jack Reacher a fait mettre en prison quinze ans plus tôt, et il se trouve que, libéré depuis peu, l’homme est introuvable. C’est bien entendu Reacher que l’armée missionne en secret pour mettre la main sur le tireur. Entre Paris et Londres, aux côtés des services spéciaux russes, français et anglais qui jouent chacun leur partition, sa tâche risque de ne pas être simple.
  
« Jack Reacher est le nouveau James Bond.
Le héros dont on ne se lassera jamais.»
Ken Follett


Chouette ! Un nouveau Jack Reacher !!!
"La cible était française" est la nouvelle aventure de cet ancien policier militaire, rompu aux techniques les plus efficaces de l'armée. Un homme qui erre dans les Etats-Unis, sans adresse fixe, introuvable mais qui sait répondre présente quand il le faut. C'est le cas après que le président de la république française ait échappé à un tir de sniper. Reacher les connaît tous, ces tireurs d'élites capables de toucher leur cible à plus d'un kilomètre. Ils sont peu nombreux dans le monde à pouvoir le faire. Et quand l'armée appelle Reacher, il répond donc présent. 
Commence donc une chasse à l'homme, une traque à travers le monde, dans laquelle Reacher à (presque) carte blanche, du moment qu'il travaille en sous-marin.
Lee Child va droit au but avec Reacher. Peu de place est laissé aux questionnements. Un militaire n'a pas le temps de s'en poser. Il agit, il obéit. Mais Reacher est un électron libre et parfois, il fait ce qu'il veut pour mener à bien sa mission.
Il avance donc, il progresse. Suivi par la jeune recrue Casey Nice, il va parcourir le monde pour enquêter et dénicher le tueur qui va récidiver.

La cible était française est un roman très cinématographique, d'ailleurs de ces aventures ont été déjà portées à l'écran avec Tom Cruise. Il y a peu de temps mort, peu de répit pour les héros, ça va vite, il y a de l'action.
On trouve aussi beaucoup de technique de tirs, de précisions quant au métier de sniper qui ne sont pas inintéressantes. L'auteur nous plonge dans un monde souterrain dont nous, modestes citoyens, n'avons aucune conscience. Heureusement d'ailleurs.
J'ai bien aimé ce roman qui se lit très rapidement. On ne se prend pas la tête, c'est très distrayant et on passe un bon moment avec Reacher.

Pour ceux qui n'ont jamais lu les précédentes aventures de cet ancien militaire, aucun souci. Les livres peuvent se lire indépendamment les uns des autres.

A découvrir aux éditions Calmann Lévy que je remercie et Maud Paille en particulier pour avoir pensé à moi. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire