mardi 9 mai 2017

Le moine et le singe-roi, Olivier Barde Cabuçon, Actes Sud, Actes Noirs.


Dans les jardins si carrés de Versailles, tout va de travers. Au milieu de l’enchevêtrement d’allées et de statues moralisatrices du labyrinthe qui orne le plus beau jardin du monde, un horrible meurtre est commis. Un précurseur de Jack l’Éventreur sévit-il sous les fenêtres de Louis XV, le Singe-roi ? Stupéfaite, la cour semble attendre la prochaine victime comme un poulet son égorgeur. Parmi les suspects, rien de moins que le premier chirurgien du roi, un peintre de la cour et la tenancière d’une maison d’un genre très particulier où les relations habituelles entre hommes et femmes sont inversées. Gangréné, Versailles semble devenu le royaume de la transgression des interdits.
Dans cette nouvelle enquête du commissaire aux morts étranges, jamais encore les rapports de force n’avaient été aussi exacerbés et l’autorité autant remise en question. Faut-il se soumettre, se démettre ou se révolter ? Le chevalier de Volnay sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, tandis que, tout excité, le moine semble considérer les jardins de Versailles comme un nouveau terrain de jeu.
La tension est extrême, les deux enquêteurs abordent la plus périlleuse et la plus fascinante de leurs missions alors que, dans les jardins, le danger rôde partout et surgit souvent de là où on l’attend le moins.








En 2013, j'avais découvert et chroniqué Messe noire ( http://terredunoir.blogspot.fr/2013/05/messe-noire-olivier-barde-cabucon-actes.html) qui représentait la deuxième enquête du commissaire aux morts étranges. Je m'étais promis de suivre cet auteur dont j'avais bien aimé le livre mais force est de constater que finalement, je l'avais oublié. Grave erreur ! Depuis, Olivier Barde Cabuçon ne s'est pas endormi sur ses lauriers et a publié régulièrement de nouvelles aventures du duo qu'il affectionne tant : le chevalier Volnay et le Moine Guillaume. Donc, ce Moine et le singe-roi n'est autre que le sixième roman de la série. 
Après un retour de Venise, c'est à Versailles que se déroule l'intrigue. Le château, la cour de Louis XV, les complots, les faux-semblants, les amitiés qui naissent ou qu'on recherche vont favoriser l'ambiance de ce livre. Un meurtre particulièrement atroce va éveiller la curiosité de Volnay et de son père. L'enquête va commencer dans un climat de suspicion. Dans les jardins du roi, tout le monde peut être coupable. 

Avec sa verve habituelle, ses dialogues habiles, ses reconstitutions historiques et la finesse de ses personnages, l'auteur nous offre un roman passionnant, bien documenté et qui mêle suspens et humour. C'est intelligent et le lecteur en apprend beaucoup sur ce monde de la cour, parasitaire, sans foi ni loi. Comme dans Messe noire, le Moine est mon personnage préféré. Intelligent et impertinent, il dépasses les limites très souvent, quitte à se mettre en danger. Il ne mange pas le pain des courtisans et plus d'une fois, il pourrait se voir allongé sur le billot. D'autant que le lieutenant général de police le déteste. Pourtant, il est un enquêteur exceptionnel. C'est ce qui le sauve. 
Volnay est aussi un personnage intéressant. Plus en retrait, plus droit, il est parfois trop rigide. Il manque un peu de fantaisie mais c'est pour équilibrer les frasques du son père le moine. 
Autour de ce duo emblématique, l'auteur a crée des personnages tous aussi suspects les uns que les autres. On y croise donc une tenancière d'une maison très particulière, un peintre, le chirurgien du roi et de nombreux autres personnalités bien dessinés. 

Le moine et le singe-roi est donc un roman historico-policier très passionnant et très intéressant. Les dialogues font la vraie force de ce livre. A découvrir absolument et je remercie les éditions Actes Sud pour leur confiance. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire