lundi 22 mai 2017

Demandez au perroquet, Richard Stark, Rivages/noir.



Un homme court à travers la campagne pour échapper aux chiens qui ont flairé sa piste et à l'hélicoptère qui tourne dans le ciel. Le fuyard s'appelle Parker, il vient de braquer une banque. Au sommet d'une colline, il tombe sur un inconnu en tenue de chasseur qui le fait monter dans sa voiture et l'emmène chez lui par des chemins forestiers, échappant ainsi aux barrages de la police. Lindahl - c'est le nom du chasseur - vit dans un garage converti en habitation. L'intérieur est sommairement meublé. Sur le poste de télévision allumé en permanence, trône une grande cage abritant un perroquet. Lindhal est un homme en colère et il voit en Parker l'occasion d'assouvir une vengeance. 

La présence de Parker va bouleverser sa vie à un point qu'il n'imaginait pas. 

« Qu'est-ce qui peut expliquer que ces romans soient si plaisants à lire (ou à relire) ? Au final, c'est Parker. Même quand on sait ce qu'il va faire, c'est tout simplement fascinant de le regarder faire. » (Lawrence Block) « Les romans consacrés à Parker, le professionnel du crime, sont à mon avis des chefs-d'oeuvre qui transcendent la fiction policière pour la hisser au rang de littérature. » (John Banville)


Richard Stark est le pseudonyme de Donald Westlake qui a créé le personnage de Parker en 1962. Ce roman, initialement publié en France en 2012, vient de faire l'objet d'une réédition poche toujours chez le même éditeur Payot-Rivages/noir.
Tout d'abord, je dois dire que j'ai été très attiré par la couverture. Colorée et attirante, elle détonne avec le côté polar du récit. 
Ensuite, je voulais découvrir Richard Stark (que je n'ai encore jamais lu) et son personnage de gangster Parker. Un bandit-cambrioleur à l'ancienne. Ses méthodes sont parfois rudes mais il a encore des valeurs. Il fait ce qu'il a dit qu'il ferait mais ne tue que par obligation. Donc, Parker est dans de sales draps lorsqu'on entame la lecture de ce livre qui fait suite au roman intitulé "A bout de course" publié en France en 2013. Après un cambriolage, il est traqué et s'enfuit dans les collines dans lesquelles il est recueilli par un type étrange, ermite sur les bords, Tom Lindhall. Ensemble, ils ne vont pas se reposer sur leurs lauriers ou se planquer. Ils vont fomenter un nouveau plan.
Avec la force des ses dialogues, la finesse de ses descriptions et son intrigue, ce livre permet à l'auteur de décrire l'Amérique rurale et d'évoquer aussi le droit de porter une arme.
Un roman passionnant et haletant à découvrir absolument et qui m'a donné envie de prolonger l'expérience Parker et de lire les précédents épisodes.
Je remercie les éditions Payot-Rivages pour leur confiance. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire