vendredi 29 avril 2016

Gros plan sur un auteur : Philippe Paternolli


Terre du Noir soutient depuis le début les maisons d'éditions qui n'ont pas le prestige des grandes maisons parisiennes.
Nous soutenons aussi bien sûr les auteurs français talentueux qui officient dans ses structures.
Dans quelques jours, le nouveau roman de Philippe Paternolli sortira aux éditions du Caïman, l'occasion de faire le point sur cet auteur que l'on adore sur ce blog.


Alpes Noires, éditions du Caïman


Qui en voulait à Laura Fournieux au point de l'assommer et de la jeter, encore vivante, au fond d'une crevasse ? C'est ce que devra découvrir Vincent Erno, commissaire à Chambéry, qui pourra enfin s'arracher à son ennui et aux copies des nus du peintre Egon Schiele... Il ira de surprise en surprise en découvrant une multitude de pistes et autant d'assassins potentiels. Qui, des barons de la politique locale, des guides de haute montagne, des membres de la secte du « Nouveau pardon », du patron du bar « le Quatre Sans Cul », qui en voulait à Laura Fournieux ? 



Au cours de cette première aventure, nous faisons la connaissance de Vincent Erno, un commissaire de Chambéry. Un corps d'une jeune fille est retrouvé en contrebas d'une crevasse, tout indique un meurtre, la liste des suspects, principalement des locaux étant donné le lieu où a été retrouvé le corps, est longue. 
Les personnages sont nombreux mais bien développés au niveau de leur caractère et l'environnement familial du commissaire est également de la partie. Quant aux "paysages", l'histoire se déroulant dans des endroits que je connais (Savoie, Massif des Bauges), ça a certainement amplifié mon intérêt pour cette lecture. L'enquête est bien menée et le dénouement intéressant. 


La percée des Quasdanovitch, éditions itinéraires


En cette année 2003, le commissaire Vincent Erno est en poste à Albi. La santé de sa sœur déclinant, il n’est pas d’humeur à plaisanter. Alors, quand le Mal se présente face à lui, il n’hésite plus à le combattre sur son propre terrain, avec ses propres armes. Et, tour à tour, se présenteront à lui : des trafiquants de produits dopants ayant mis en coupe réglée football, rugby et basket de haut niveau ; un petit caïd albigeois qui rêvait de devenir gros ; un inspecteur du Trésor Public qui, par complexe de supériorité, trucide un agent de son service ; un tueur à gage implacable… Pour ne pas sombrer dans une violence radicale, Vincent Erno réclamerait bien un peu d’Amour. Mais Claire, la femme de ses rêves, soigne ses neurones en hôpital psychiatrique, coupable d’avoir défenestré son amant. Lequel n’est autre que le frère du commissaire ! 


Dans cette seconde aventure, beaucoup plus de tensions à noter dans l'histoire, celle-ci a un rythme bien plus effréné, bien plus de violence également. Certaines décisions du commissaire Erno ne nous laissent certainement pas indifférent. L'enquête est là encore plutôt bien ficelée, c'est une intrigue qui tient parfaitement la route - dopage dans le sport et ses conséquences financières et autres - et le final, m'a une fois de plus bien plu. Ce second roman marque pour moi un changement dans la perception que j'avais de Vincent Erno. Quant à l'explication du titre...il vous faudra lire le roman jusqu'au bout pour en découvrir le sens! 


Camarguestan, éditions du Caïman

Après une rencontre au sommet à Bologne en 2003, la mafia russe a jeté son dévolu sur un territoire allant du delta du Rhône jusqu’à l’Etang de Thau, territoire baptisé Camarguestan. Le commissaire spécial Vincent Erno est dépêché sur place pour tenter de contrecarrer ce projet. Philippe Paternolli tisse ici, dans une Camargue en ébullition, une intrigue dont il a le secret, rebondissant entre Mafia d’Europe de l’est, policiers et notables corrompus et autres aficionados des courses taurines… 



Cette fois-ci, contrairement au premier volet dans les montagnes savoyardes, nous nous retrouvons plongés dans le Sud, direction la Camargue, les taureaux, la nature à l'état sauvage une fois de plus. 
L'intrigue tient une fois de plus la route avec un Vincent Erno qui enquête suite à la découverte d'un corps d'un adepte de la tauromachie. L'enquête s'avère plus compliquée qu'il n'y parait pour Erno qui va rapidement se trouver confronter à la mafia russe. Dans le même temps, nous continuons d'en apprendre davantage sur la vie privé du commissaire et son caractère...certaines de ses décisions pouvant surprendre! 


Carré noir sur fond noir, éditions du Caïman

Printemps 2014. Jacques Delaunay est mort. Le ban et l’arrière-ban de la République sont réunis à Marseille pour un dernier hommage à l’ancien Président du Conseil d’État, quand survient l’explosion. Installé depuis quelques mois au pied de la montagne Sainte-Victoire avec Claire, sa compagne, Erno sait que l’enquête va lui être confiée. Une enquête au cours de laquelle il croisera de mystérieux Kurdes et retrouvera Dominique Saint-Calais, le patron du Cube – les Services Secrets Spéciaux, cabinet noir de la République. Erno retrouvera également à ses côtés l’inspectrice Magali Sauve, de nouveau opérationnelle suite à son amputation, grâce à une prothèse high-tech. Il devra aussi composer avec la disparition subite de Claire. Tout ce petit monde se lancera à la recherche de six énigmatiques tableaux dérobés dans l’appartement aixois de Jacques Delaunay, des peintures qui pourraient bien être la clé d’un scandale politico-financier. Une enquête toute en trompe-l’œil, en illusions, vrais mensonges et fausses vérités, qui emportera Erno d’Aix-en-Provence à la Savoie en passant par Marseille et le pays de Banon, pour revenir se conclure dans les ruelles du vieil Aix. Une enquête où tout semble relever de la manipulation. À moins qu’il ne s’agisse d’une parfaite illusion : un carré noir sur fond noir. 


A découvrir en mai 2016 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire