vendredi 8 avril 2016

Au-dessus de tout soupçon, Declan Hughes, Presses de la cité

Danny et Claire Brogan vivent avec leurs deux filles dans une belle propriété du Wisconsin. Même si tout n'est pas toujours rose, ils mènent une existence heureuse. C'est précisément ce que se dit Claire en rentrant un soir d'un séjour d'une semaine à Chicago. Mais quand elle pousse la porte de chez elle, la maison est entièrement vide. Son mari et ses filles ont disparu, le cadavre de leur chien gît dans le jardin. Assistée par sa meilleure amie Dee, Claire doit comprendre au plus vite ce qui s'est passé.



La quatrième de couverture provoque un certain intérêt en moi, j’attaque donc la lecture avec empressement et curiosité. Les premiers chapitres mettent en place l’histoire, une certaine tension s’installe. Lorsque Claire entre chez elle d’un séjour à Chicago, c’est la stupéfaction : ses filles et son mari ont disparu, la maison a été entièrement vidée, et le corps de son chien, déchiqueté, est retrouvé dans le jardin. Que s’est-il passé ?!? Ces premières pages plantent l’intrigue et donnent une réelle envie d’en savoir plus. 

Rapidement, on s’intéresse au passé de Danny Brogan, l’époux de Claire. Un mari dont un terrible secret d’enfance semble lui revenir en pleine face une trentaine d’années plus tard. Un évènement passé qui sème le doute dans l’esprit du lecteur quant aux responsables possibles de la disparition de Danny et de ses filles. Départ volontaire ? Enlèvement ? Le doute est permis. 

Le talent de Declan Hughes ressort au moment de dévoiler l’identité du ou des responsables de ces disparitions…en effet, au fil des pages, on en vient à douter de la sincérité de la quasi-totalité des personnages principaux ou secondaires. C’est ici que réside la qualité principale du roman pour ma part, cette faculté à semer le doute en nous, nous poussant à poursuivre la lecture avec enthousiasme tout en étant pas avare de surprises avec ses lecteurs. 

Un polar au suspense certain, pas la lecture du siècle, mais un très bon divertissement tout de même. Malheureusement, je dois reconnaître que j’ai trouvé par moments l’écriture irrégulière, trop confuse, peut-être due au fait du grand nombre de personnages et des multiples flashbacks rythmant l’histoire. Dans l’ensemble, j’ai quand même largement apprécié la lecture de ce livre de Declan Hugues et ne peux que le conseiller. 

Né à Dublin en 1963, Declan Hughes s'est fait connaître au théâtre, comme auteur, metteur en scène et co-fondateur d'une compagnie. Après l'écriture de scénarios pour la télévision, il s'est lancé dans le roman policier. Il a reçu le prix Le Point du polar européen en 2011 pour son roman Coup de sang. 

BEN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire