mardi 22 mars 2016

J-77, Ben Winters, Super 8 éditions

Le compte à rebours est enclenché.

La fin du monde ? Elle arrive. Dans 77 jours maintenant, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre, quelque part en Indonésie, et c’en sera fini de l’humanité.
Plutôt que de se lever le matin pour aller travailler, les Américains – et on les comprend – préfèrent concrétiser d’urgence la liste des cent choses qu’ils ont envie de faire avant de mourir avec, évidemment, tous les excès que cela implique. Pourtant, il reste un homme, un seul, bien décidé à faire son job jusqu’au bout : Hank Palace, ancien flic de la police de Concord. Déterminé à retrouver Brett Cavatone, le mari de sa nounou qui a mystérieusement disparu, Hank se lance dans une quête désespérée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Mais son courage et sa droiture suffiront-ils ? Car rien n’est simple dans un pays livré à une anarchie sans nom, où l’électricité et les télécommunications ont rendu l’âme et où les pillages sont quotidiens.



Second volet de la trilogie de Ben Winters consacrée à l'astéroïde Maia s'apprêtant à frapper la Terre, entraînant ainsi la fin du monde. Après une première partie qui avait vu Hank Palace, inspecteur de police, continuer l'air de rien à enquêter sur un meurtre malgré le chaos ambiant, cette seconde partie met en avant ce monde qui évolue, une population qui décide de vivre pour elle-même, redevenant maîtresse d'elle-même, perdant toutes traces de vie en société telle qu'on la connaît. Une fois encore, Hank, malgré un « monde qui marche sur la tête », bien que désormais hors des forces de l »ordre, continue à mener sa vie normalement, faisant abstraction de la fin du monde qui approche . Dans cet épisode, il cherche la trace d'un mari porté disparu : départ volontaire d'un homme qui souhaite profiter d'une certaine liberté en ces derniers jours de l'Humanité ? Enlèvement ? Meurtre ? 
Accompagné de son chien Houdini (que l'on avait découvert dans la première partie de la trilogie), Hank mène l'investigation qui le portera à retrouver la trace de sa petite sœur Nico, laquelle croit fortement à la théorie du complot menée par le gouvernement quant à la destruction de la Terre. 

Un second opus que j'ai particulièrement apprécié, plus que le premier roman encore, ayant accroché à l'enquête menée par Hank. Dans le même temps, les descriptions des comportements de la population dans un monde s'apprêtant à être détruit par un astéroïde semblent crédibles. Cela m'a fait penser par moments à la série tv ''déjantée'' « You, me and the Apocalypse », qui traite du même sujet. 

Un roman que je conseille fortement aux lecteurs appréciant les romans sans temps mort et aux adeptes des mondes post (ou pré dans ce cas) apocalyptiques.

Ben

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire