lundi 16 novembre 2015

La mort en tête, Sire Cédric, Pocket.

À Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans une chambre d’enfant, une scène d’exorcisme tourne au drame... Mais tout a été consciencieusement filmé par un journaliste.
À Paris, au cours des jours qui suivent, la policière Eva Svärta, enceinte, se sent observée – impression désagréable ou mauvais pressentiment ? Elle sait que le danger rôde. Très vite, entre Paris et Toulouse, le duo d’enquêteurs Eva Svärta et Alexandre Vauvert devient la proie d’un tueur psychopathe...


Nouveauté chez Pocket, ce roman de Sire Cédric a été initialement publié en 2013. 
Dans ce nouveau thriller, l'auteur reprend ses personnages préférés : le commandant Vauvert et la policière albinos Svärta qui vont être malmenés tout au long des presque 700 pages que comptent le livre. 
Comme à son habitude, Sire Cédric tisse une intrigue solide avec  ici et là un brin de fantastique auquel il faut adhérer pour bien appréhender le roman. Tout cela commence comme un film d'épouvante devenu culte. Un exorcisme qui vire au drame. Un enfant possédé. Un journaliste avide de sensationnalisme. Des parents (ici un oncle et une tante) complètement paumés. Tel est le point de départ. 
Page turner ? Sans aucun doute. Les péripéties se suivent sans temps mort. La succession de chapitres courts aide aussi le lecteur à avancer à toute allure dans l'histoire. Les différents protagonistes n'ont pas le temps de se retourner que déjà un nouveau drame se noue. Plus ils avancent dans la résolution de l'énigme, plus les deux policiers s'enferment dans un piège terrible et dans lequel on ne leur voit pas d'issue. 
C'est donc l'une des forces du livre. L'auteur n'hésite pas à bousculer le lecteur. Ses héros sont blessés, traqués, impuissants face à une menace grandissante. Suspectés, ils doivent fuir, se terrer. D'un côté, les flics, de l'autre le prédateur. 
Quelques passages toutefois légèrement gnangnan mais qui n'empêchent pas la lecture. Par exemple quand Amy est blessée, elle dit : "laissez-moi, je vais vous retarder...". On voit ça dans tous les films, on lit ça dans de nombreux livres.  Pour le coup, l'auteur aurait pu être plus inspiré. 
Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce livre dans lequel je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Sauf peut-être pour le passage un peu mystico-ésotérique de la médium. Pour le reste, c'est un roman détonnant et étonnant. Sire Cédric creuse encore plus son empreinte dans le thriller fantastique. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire