dimanche 3 mai 2015

Leçons d'un tueur, Saul Black, Presses de la cité

Katrina, Sarah, Angelica, Shyla, Yun-seo, Leah, Lisbeth... Sept femmes âgées de vingt-quatre à quarante ans. Sept femmes retrouvées mortes aux quatre coins des Etats-Unis. Violées, torturées, exécutées. L'oeuvre d'un homme ou de plusieurs ? Depuis trois ans, la police tourne en rond et n'a pour indices que d'étranges objets découverts dans les corps mutilés des victimes. Aujourd'hui, l'inspectrice à la Criminelle de San Francisco, Valerie Hart, sent qu'elle tient enfin une piste sérieuse. Mais il faudra faire vite, car la prochaine cible pourrait bien être une petite fille de dix ans piégée dans une cabane isolée du Colorado. Alors que ses vieux démons refont surface, Valerie se lance dans une course contre la montre... Saul Black signe un thriller implacable et nous plonge avec maestria dans l'horreur la plus totale. En sortirez-vous indemne ? 





Attention, ce livre est une vraie bombe ! Addiction garantie ! Une fois la lecture débutée, impossible de lâcher le brillant roman de Saul Black.
Un tueur en série macabre que n’aurait pas renié James Ellroy pour sa cruauté au-dessus de la moyenne, des flics dépassés par les évènements et des morts qui s’amoncellent au fil des mois, une survivante isolée... Ainsi débute le récit qui m’aura tenu en haleine jusqu’au bout tout au long des presque cinq cent pages.

L’histoire débute lorsque Mrs Rowena Cooper se retrouve face à deux hommes qui viennent se s’introduire chez elle. Elle comprend alors que sa vie est en train de basculer et qu’un véritable cauchemar est sur le point de débuter et qu’elle doit faire en sorte de sauver si possible ses deux enfants. Ces deux individus qui se trouvent face à elle sont les auteurs du plus meurtrier des road-trip…sur le chemin les ramenant chez eux, ils s’attaquent à des femmes à qui ils font subir les plus affreux sévices.

Si la première partie du roman se consacre principalement à l’horreur que font subir les deux monstres à leurs victimes, la seconde, elle, s’attarde sur le jeu du chat et de la souris entre la police et les deux énergumènes. L’enquête, bien que plus classique, n’en demeure pas moins prenante.

La qualité d’écriture est au rendez-vous et l’ambiance est vraiment lourde lorsque l’on traîne en compagnie des tueurs. J’ai déjà lu quelques livres avec des tueurs en série mais très peu m’ont paru aussi bon que celui-ci, je le conseille fortement. Frissons garantis !

A savoir que : Saul Black est le pseudonyme de l’écrivain britannique Glenn Duncan, né à Bolton, dans le nord-ouest de l’Angleterre en 1965. Après des études de philosophie et de littérature, il devient libraire à Londres. En 1996, il publie son premier roman, Hope. Suivront neuf romans, dont Moi, Lucifer et la trilogie fantastique du Dernier Loup-Garou qui a obtenu un grand succès dans le monde entier. Avec Leçons d’un tueur, il publie son premier thriller.

Ben

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire