dimanche 7 septembre 2014

L'île des hommes déchus, Guillaume Audru, éditions du Caïman

Eddie Grist, ancien policier à Inverness, est de retour sur Stroma, son île natale, au nord de l'Ecosse. Il y retrouve ses parents, avec qui il a noué des relations difficiles, ainsi que ses rares amis. Mais à peine a-t-il pris ses marques qu'un squelette est découvert sur le chantier d'une résidence secondaire. Malgré son père, notable influent de l’île, Eddie ne pourra s’empêcher de se mêler à l’enquête… enquête officiellement confiée à Moira Holm, amour de jeunesse d'Eddie, qui a, elle aussi, quelques comptes à régler avec la communauté silencieuse de Stroma…

Nous avons déjà eu l'occasion de parler dans ces pages des éditions du Caïman, fondées et dirigées par le talentueux Jean-Nogaro et qui, de plus en plus, font parler d'elles dans le monde du polar. 
Guillaume Audru, auteur poitevin inaugure avec "L'île des hommes déchus" la collection "Polar du monde". Il a décidé de situer son premier roman sur une île écossaise battue par les vents à laquelle s'accroche d'irréductibles habitants. 
Eddie, lassé de son travail de flic sur le continent décide de reprendre la boutique de souvenirs de son oncle. A peine débarqué sur Stroma, il découvre un cadavre. Moira, son ancienne petite amie, devenue policière aussi est chargée de l'enquête. Ce qui n'est pas au goût de tous, encore moins du vieux Grist, le maire de l'île, farouchement attaché aux secrets qu'il partage avec les anciens. 
Le récit est à plusieurs voix. Ce qui est intéressant mais aussi, je dois l'avouer pour moi déstabilisant. Guillaume Audru nous plonge vite dans l'univers claustrophobique de cette île, véritable nid de guêpes sur laquelle règne en maître une certains oligarchie tout droit sortie des temps immémoriaux. 
Les personnages sont bien travaillés. Les relations qui se nouent, se font et se défont au gré des marées sont intéressantes à suivre. L'intrigue est plaisante même si ce terme peut paraître décalé concernant un polar. 
Bref pour sa première apparition dans le roman policier Guillaume Audru a fait du bon boulot. Jean-Louis Nogaro l'a compris en éditant "l'île des hommes déchus". Un roman à découvrir et un auteur à suivre. 
Disponible aux éditions du Caïman.

1 commentaire:

  1. Auteur découvert hier en lisant ce roman que j'ai particulièrement apprécié. L'atmosphère qui se dégage autour de cette île et des personnages qui la composent ne nous laisse pas indifférent.
    L'intrigue est intéressante, bien ficelée et le style d'écriture avec un récit à plusieurs voix qui s'alternent, j'ai totalement adhéré. Bien vu de la pare de l'auteur.
    J'espère un jour pouvoir suivre de nouvelles aventures des personnages de cette île...!

    RépondreSupprimer