vendredi 28 mars 2014

13 jours, Valentina Giambanco, Albin Michel.


L’assassin lui a donné 13 jours.
13 jours pour tenter de comprendre.
13 jours avant de plonger dans les ténèbres…

À Seattle, personne n’a oublié le mystère de la Hoh River : trois gamins enlevés, cachés dans les bois. Seuls deux d’entre eux avaient réapparu, incapables de se souvenir de ce qui leur était arrivé.
Vingt-cinq ans plus tard, un couple et ses deux fils sont sauvagement assassinés. Au-dessus de la porte de la chambre, le tueur a laissé un message : 13 jours.
Très vite convaincue que les deux affaires sont liées, puisque le père de famille qui vient d’être assassiné était l’un des trois enfants kidnappés, la police manque pourtant de preuves. Pour sa première grande enquête, l’inspecteur Alice Madison devra se fier à son instinct. Au cœur des forêts, le cauchemar va recommencer. Dans 13 jours.

Un premier roman sombre et obsédant, best-seller en Grande-Bretagne, qui a imposé Valentina Giambanco sur la scène du thriller britannique.


Un quadruple meurtre sanglant. Une policière fraîchement débarquée à la criminelle de Seattle. Un coéquipier peu bavard mais terriblement efficace. Une vieille histoire qui resurgit soudain. Un avocat énigmatique et un comte à rebours... 13 jours. Tels sont les ingrédients de ce roman signé par une nouvelle venue en littérature, l'italienne Valentina Giambanco qui a décidé de marcher sur les plates-bandes des auteurs américains. 
Au fil des pages, les enquêteurs avancent, parfois dans le brouillard, sont malmenés, bousculés, blessés. Ils hésitent, doutent, tâtonnent. 
Valentina Giambanco n'hésite pas à les mettre en danger et c'est ce qui rend ce roman percutant et original. Le personnage d'Alice Madison en enquêtrice qui fait ses premiers pas dans la criminelle est très intéressant. Car même si elle vient d'intégrer cette équipe, elle ose (pour les besoins de son enquête) imposer ses points de vue, quitte à ne suivre que de simples intuitions, jusqu'à mettre sa carrière en danger. Les références à son enfance sont aussi très utiles pour comprendre sa personnalité. 
Deuxième personnage intéressant : Quinn. L'avocat dont le petit frère a été enlevé des années auparavant et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Avocat qui défend un meurtrier - qui s'avère être le copain d'enfance du frère de Quinn- et qui se cache derrière le secret professionnel pour ne pas dévoiler tout ce qu'il sait. Mais, Quinn est aussi un type porteur de valeurs.
Et puis, il y a Cameron alias Jack. Meurtrier que toute la police recherche et qui se trouve être la cible du tueur. 
J'ai beaucoup apprécié ce roman sans aucun temps mort malgré les 540 pages. La psychologie des personnages est finement analysée et la triangulaire Alice-Quinn-Jack, trio improbable, est originale et percutante. Les relations que ces trois protagonistes que tout sépare est évolutive et constitue le noeud du roman. 
L'écriture est fluide et agréable. Valentina Giambanco donne des détails mais ne noient pas le lecteur dans d'interminables descriptions. Elle possède aussi un sens du suspens qui fait que le lecteur a envie de tourner les pages et d'aller jusqu'au dénouement.
Une belle réussite et peut-être une longue vie à Alice Madison.
13 jours est disponible aux éditions Albin Michel. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire