jeudi 31 octobre 2013

Dernière piste, Taylor Stevens, Presse de la cité.


 

Emily Burbanks, jeune Américaine idéaliste partie explorer le continent africain, n'a pas donné signe de vie depuis quatre ans. Une seule personne peut la retrouver : Vanessa Munroe.


Spécialiste du renseignement, Vanessa Munroe sillonne le globe afin de récolter des informations pour ses clients, principalement des entreprises prêtes à payer le prix de son expertise. Intuitive et capable de s'adapter à toutes les situations, elle n'en demeure pas moins une femme meurtrie. Elevée en Afrique par des parents missionnaires, Munroe a fugué lorsqu'elle était adolescente pour suivre une bande de trafiquants d'armes. Mais un drame l'a forcée à fuir, et à ne jamais regarder en arrière.
Lorsque Richard Burbank, un riche entrepreneur texan, lui demande de retrouver sa fille adoptive disparue en Afrique, Munroe voit dans cette mission l'occasion d'affronter enfin les vieux démons qu'elle a laissés en quittant ce continent.

Avec ce roman âpre et rythmé, porté par un personnage étonnant, Taylor Stevens fait une entrée fracassante dans l'univers du thriller
.

 
 
 
Je découvre cet auteur avec ce roman mi-aventure, mi-polar. Le héros, une femme au passé obscur et qui n'a peur de rien, genre Bruce Willis, part à la recherche de la fille d'un riche industriel disparue quatre ans auparavant. Aucune piste. Munroe est la dernière chance pour retrouver la jeune femme.
Les chapitres sont courts et se lisent aisément. On rentre bien vite dans ce roman qui ne laisse au lecteur aucun répit. Pas vraiment de surprise, les personnages sont communs à de nombreux livres et films de ce genre. L'auteur force un peu le trait sur son héroïne, un peu too much à mon goût. L'intrigue est intéressante et l'écriture classique ne révolutionne pas le genre. Cela reste néanmoins un moment de lecture attrayant mais que j'oublierai vite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire