lundi 20 mai 2013

La conjuration primitive, Maxime Chattam, Albin Michel.


Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?Une véritable épidémie de meurtres ravage la France.
D’un endroit à l’autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ?
Très vite, l’hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour mettre fin à cette escalade de l’horreur, pour tenter de comprendre, une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.

De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Ecosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive au cœur des pires déviances de la nature humaine.



La conjuration primitive marque le retour de Maxime Chattam au thriller après une excursion dans la série fantastique.
C'est donc avec impatience que j'attendais ce roman qui commence sur les chapeaux de roue. Des meurtres atroces commis à plusieurs endroits différents.
 C'est un thriller qui reste malgré tout assez classique mais l'auteur à insufflé une certaine dose d'originalité notamment en mettant en scène non pas un super enquêteur mais une section de recherches de la gendarmerie. Ce qui, il faut le souligner, est assez rare dans les romans de ce genre.
L'intrigue est solide et touffus.
Je dirais que ce livre a les qualités de ses défauts. C'est extrêmement bien documenté mais peut-être trop par moments. C'est bien détaillé mais - et c'est un des défauts de Chattam- trop parfois. L'auteur verse trop souvent dans l'hémoglobine et le sensationnel. Résultat : des passages sanguinolents inutiles et parfois indigestes.
Autre point faible de ce livre : les  réflexions philosophiques des personnages sur la violence et le mal que l'homme porte en lui. Des prises de positions difficiles à partager et qui ne laissent aucune place à l'espoir. J'ai eu quelques difficultés à accrocher à ces longs écarts.
Malgré tout, j'ai bien aimé ce roman. Maxime Chattam réussit à capter l'attention du lecteur en malmenant ses protagonistes. Il y a peu de temps morts et on est vite embarqué dans ce voyage violent et sinistre.
La fin est dantesque et passionnante. Sans vouloir en dire trop, les scènes canadiennes sont d'un grand niveau, ça cartonne dans tous les sens et lorsque le piège se referme, le palpitant du lecteur que je suis est brusquement monté en charge !
Disponible ici :
http://www.albin-michel.fr/La-Conjuration-primitive-EAN=9782226241405

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire